Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
Point de Mire

Un hommage bien mérité pour l’école Bon-Pasteur de Grande-Rivière!

Le 18 avril dernier, à l’école Bon-Pasteur de Grande-Rivière, nous avons organisé une Journée ROSE pour souligner notre engagement à contrer l’intimidation. Cette journée spéciale, proposée aux écoles du Québec par la Fondation Jasmin Roy, favorise la reconnaissance de la différence dans notre société. Le prix « École en rose pour la lutte contre l’intimidation en milieu scolaire » est décerné à l’école qui s’est le plus démarquée en organisant cette journée. Un certificat honorifique et une bourse de 2 500 $ est offerte pour la contribution du comité à faire des activités l’année suivante. Je suis fière de vous annoncer que nous sommes les lauréats 2019 pour notre journée sur la diversité. À l’école Bon-Pasteur de Grande-Rivière, nous faisons en sorte que les élèves se sentent acceptés et appuyés afin qu’ils puissent s’affirmer et démontrer leur sentiment d’appartenance dans leur milieu. Je remercie le directeur, M. Martin Langlois et l’équipe-école, pour leur collaboration ainsi que l’aide apportée par les parents. 


Bon été à tous ! 

Source : Lucille Sergerie, éducatrice spécialisée

Pour accéder au site de la fondation : https://fondationjasminroy.com/initiative/prix-ecole-en-rose/

Description du projet de l’école Bon-Pasteur (tel que retenu par la fondation).

·        Dans notre école, pour célébrer la journée rose, nous avons organisé plusieurs activités en lien avec l’estime de soi, la bienveillance, l’amitié et l’unicité.

·        Une petite pièce de théâtre intitulée « Différent, et puis »… sur l’acceptation des différences fut créée.

·        Un mini sketch « La grenouille à grande bouche » fut présenté par un groupe de 1re année et leur enseignante pour divertir les classes de maternelle.

·        À la collation de l’après-midi, un groupe de parents bénévoles a confectionné un muffin avec son glaçage rose distribué dans chaque classe par deux élèves de 3e année.

·        Nous avons aussi visionné des vidéos telles que l’histoire de Sam (un enfant transgenre) suivi d’une période de réflexion chez les plus grands de l’école. Quant aux plus jeunes, les histoires « Tu peux » et « Camille veut une nouvelle famille » étaient tout indiquées pour cette journée spéciale.

·        Nous avons fait en sorte que le message que nous voulions transmettre à l’ensemble de l’école soit clair. Que, tous ensemble, nous pouvions combattre les préjugés et ainsi préconiser la bienveillance et le respect.​​